Dans le contexte des élections européennes du 9 juin prochain, la CNAOC et VIN IGP ont souhaité interpeller le monde politique et le grand public sur les enjeux que représente la viticulture sous signe de qualité pour notre pays.

Pour interpeller nos politiques et faire passer nos messages, une campagne de mobilisation commune sous la bannière « Vignerons d’AOC et d’IGP » a été lancée la semaine dernière avec un message fort à destination des candidats des différents partis politiques et du grand public : « la viticulture sous indications géographiques joue un rôle économique, social et culturel majeur au sein de l’Union Européenne, soutenez-là ! »

L’avenir de notre viticulture se jouera largement au niveau européen…

Le site web de campagne www.vignerons-aoc-igp.fr héberge les propositions des deux confédérations et les engagements des partis politiques, ainsi qu’une vidéo présentant notre filière.

Pour les élections européennes, le vignoble de Bordeaux lance un message fort : la viticulture est un atout majeur pour la France et l’Europe !

En effet, la viticulture sous indications géographiques (AOC et IGP) joue un rôle économique, social et culturel central au sein de l’Union Européenne. Représentant 80% de la production de vin en Europe, elle œuvre au développement rural, à la création d’emplois, à la renommée des terroirs et des territoires. Cependant, comme pour l’ensemble du monde agricole, son avenir ne va pas de soi, notamment à Bordeaux.

La viticulture est un secteur économique à part entière. Nos 59 000 entreprises génèrent près de 450 000 emplois directs et indirects en France et 92 milliards d’euros. Elle demeure l’un des piliers de notre puissance exportatrice et de notre balance commerciale, avec 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires, valorisant une production qui ne sera jamais délocalisable.

Nos AOC et IGP assurent aux consommateurs l’authenticité et l’origine d’un produit. Elles font la force et la renommée de notre viticulture. L’Union Européenne, où se décide notre avenir, se doit de préserver ces spécificités, de reconnaître leur valeur et de les promouvoir

La viticulture est également un vecteur de cohésion puissant qui contribue à nous rassembler autour d’une culture commune. Le vin est un atout dans le patrimoine agricole français et européen. Une fierté !

Pour cela, prenons conscience que les indications géographiques viticoles sont la pierre angulaire d’une politique de qualité durable.

« Avec notre viticulture, pionnière dans ces engagements, et avec tous ceux qui les portent, cultivons une Europe de l’origine et de la qualité, une Europe qui gagne, une Europe qui affirme son identité ! Soyons les acteurs d’une Europe souveraine, une Europe qui produit, qui défend ses terroirs et territoires et ses savoir-faire. Une Europe de la qualité, que l’on respecte, que l’on envie et à laquelle on aspire ! »

Jean-Marie GARDE,
Président de la FGVB